Jeux de plateforme - The Pretender

Publié le par Hardgamer

Jeux de plateforme - The PretenderThe Pretender est un formidable jeu d'habileté dans lequel un magicien part sauver des fantômes... Hum... Je devrais peut-être dire qu'il aide des esprits... qui ne sont absolument pas en danger ! Vous comprendez pourquoi en lisant la suite.

 

Au sommaire de cet article :

- C'est parti pour plusieurs séances de détente : jouez à The Pretender !

- Découvrez le jeu avec la chronique complète

- Les bizarreries du jeu mises en scène et illustrées par Hardcore Joueur !

 

*

Incarnez un magicien et sauvez des fantômes : Jouez à The Pretender !

 

La chronique complète du jeu

 

Jeux de plateforme - The Pretender The Pretender est l'oeuvre de Tim Knauf et Tristan Clark, développeurs du studio néo-zélandais Launching Pad Games. J'y incarne le grand magicien Lorenzo qui, au cours d'un spectacle, a malencontrueusement téléporté son public dans un monde parallèle ! Et a fait de chacun d'eux un fantôme...

 

Ayant lui-même rejoint cet univers, le prestidigitateur doit progresser de niveau en niveau en résolvant des puzzles. A chaque fois, le chemin de Lorenzo est jonché d'obstacles à surmonter. C'est là que ça se complique. En effet, le magicien n'a pas seulement fait disparaître les corps de ses spectateurs mais également... leurs cerveaux ! De sorte que bien que parfaitement libres de leurs mouvements, les esprits restent immobiles, amorphes. Ils ne rejoindront pas la sortie seuls ni même ne la regarderont. .. Peut-être pensiez-vous les interpeler ou même leur indiquer où est la sortie ? Que nenni ! Pour les aider, il faut d'abord les rejoindre et ensuite les mener vers la destination finale.  Et chaque fantôme ne fera que suivre bêtement Lorenzo jusqu'à ce qu'il atteigne la porte de sortie... Et pour compliquer le tout, vous ne pouvez sauver qu'un seul fantôme à la fois. Les courses à plusieurs, ça va bien !

 

Jeux de plateforme - The Pretender

 

Grâce aux flèches directionnelles, je peux marcher en tous sens, gravir et descendre une échelle. Mais également, d'un pas sur une case, mon magicien peut se transformer. Se transformer en esprit et flotter ainsi au gré des vents. Se transformer en être de pierre pour pousser des roches et détruire des sols. Ces possibilités permettront à Lorenzo, au fil des niveaux, de composer un chemin permettant d'activer ces facultés magiques, de les utiliser, de reprendre forme humaine puis de réactiver une autre faculté et l'utiliser aussitôt. Si les graphismes sont ceux d'un dessin animé un peu enfantin, le parcours est en réalité plutôt compliqué !

 

Lorenzo n'étant pas magicien pour rien, il peut, grâce à un courant d'air, s'élever deans les airs ou franchir un précipice ! Et quel bonheur de prendre le bateau pour voguer au-dessus du vide ! Ici, la musique est envoûtante, le charme un peu mystérieux et l'on ne meurt jamais. Lorenzo peut donc sauter du haut de trois étages sans se faire mal ! Pratique, n'est-ce pas ?

Jeux de plateforme - The Pretender

 

Au final, de l'humour, de la magie mais pas de fioriture excessive. Des possibilités diverses  d'action mais toutefois limitées. The Pretender est donc conçu et pensé pour que le joueur se concentre sur l'essentiel : trouver le moyen permettant d'atteindre chaque esprit et de le ramener dans le monde réel. Il faudra parfois s'y reprendre à plusieurs fois mais de manière générale, le niveau reste accessible à tous.

 

The Pretender est donc un jeu très agréable dans lequel l'on se plonge avec beaucoup de joie. Et si vous avez aimé le premier volet, vous goûterez la trilogie avec délice !
 

 

*

 

Les bizarreries du jeu mises en scène et dessinées par Hardcore Joueur

 

The Pretender offre une expérience de jeu véritablement agréable. J'ai pris beaucoup de plaisir à résoudre chaque niveau. Mais plus j'ai progressé et plus je me suis interrogé sur le but de la quête que je menais. Allez savoir pourquoi, je me suis immédiatement imaginé la scène où le héros magicien viendrait annoncer ce but à un commissaire de police.

A lire après avoir testé le jeu !

 

Le commissaire nous reçoit dans son bureau, un peu dubitatif en raison du motif de la plainte.

« - Donc, votre magicien a perdu sa tête pendant un spectacle ? Et a-t-on retrouvé le cadavre de la tête ?

Silence de stupeur.

- Cet homme, poursuit le commissaire, cherche bien sa tête, non ?

Sans nous laisser le temps de répondre, le commissaire dépose vivement trois gobelets sur son bureau. Il cache une noix sous l'un d'eux, métaphore de la tête disparue. Il se met à déplacer chaque gobelet dans un bonneteau au rythme endiablé.

- Quel gobelet ? Allons, quel gobelet ? Hop ! Hop ! Alors, où est la tête ? Vous ne trouvez pas, hein ?

Ses interlocuteurs demeurent de marbre... avant de répondre :

- S'il n'y avait qu'une tête à sauver, ce serait facile.

- Ah... Parce que cet homme a plusieurs têtes ?

- Oh, quelques dizaines ! C'est tout à fait naturel sur une scène pour enfants, non ?

 

A côté du visage impassible de notre interlocuteur, une bulle flotte soudain. Vide. Blanche. Le commissaire ferme les yeux et se concentre pour imaginer la scène. Quelques instants après, les neurones tournent et l'on entend un bruit de vieil accordéon rouillé. Il s'arrête, gêné. Coup de méfiant à gauche. Coup d'oeil inquiet à droite. Puis, la moustahe se détend et sourit. Les yeux fermés. Personne n'a réagi. Silence de nouveau. Concentration. Réflexion. Et cette fois, concert d'accordéon. Puis une ombre émerge dans la bulle. Grossit lentement.

Une créature humanoïde, portant costume et ayant une dizaine de cous de girafes et de têtes. Avance d'une démarche instable, malaisée. Les cous se rétractent et se relachent régulièrement. Les visages sourient de manière crispée. Et maintenant, le bruit est très bruyant et tellement proche. Les têtes virevoltent, s'entrechoquent, dans un "ouille » commun à la tonalité métallique. Leurs mouvements maintiennent le corps en équilibre. Soudain, tous ces visages se tournent vers les plaignants et, d'une même voix :

- Est-ce vraiment courant de voir un magicien à 10 têtes pendant un spectacle pour enfants ??

- Ce ne sont pas les têtes de ce magicien que nous cherchons.

Le commissaire semble rassuré par ces propos. Mais il faut maintenant le convaincre qu'il s'agit de se lancer dans une chasse aux fantômes. Et c'est à cet instant délicat que la porte du local s'ouvre dans un fracas. Le magicien entre. Visage pâle, yeux hagards, dégoulinant de sueur, tremblant de tout son corps. Pris par l'émotion, il s'écrit, avec la voix d'un déficient mental :

- Si je dois recouvrer mes esprits, je le ferai !

 

- Hum hum, rétorque le commissaire. Mais dites moi, où étiez-vous pendant que votre tête disparaissait ?

Silence glacial.

- Bon maintenant cela suffit, tonne-t-il d'une voix bourrue, déclinez moi vite vos nom, prénom et nombre de têtes !

Le commissaire explose de rire, ravi de sa plaisanterie. Puis il s'éclipse, laissant les plaignants seuls. Le magicien se tourne alors vers ses compagnons pour prendre ses instructions.

- Qu'importe les dangers, je délivrerai ces malheureux. Un manoir austère, une grotte infernale, une prison... Rien ne m'effraie. Où sont-ils enfermés ?

- A l'air libre.

- Mais ?

- Et vous devez naturellement leur faire prendre la porte de sortie.

- Pardon ??

- Excuses acceptées !/p>

 

J'ai ensuite voulu dessiner l'étrangeté du but de ce jeu. Franchement, aider un fantôme à regagner une sortie qu'il pourrait tout à fait atteindre seul ne s'improvise pas...

 

Jeux de plateforme - The Pretender

 

 

Vous avez aimé cette chronique ? Alors, un like sur facebook fait toujours plaisir ! N'hésitez pas à partager ce post avec vos amis pour que nous soyons plus nombreux à lire !

 

Vous en voulez encore ? Cliquez ici pour lire d'autres chroniques ! 

 

Pensez à ajouter ce blog dans vos favoris et à bientôt pour un nouveau voyage !

 

Commenter cet article